Memento Mori

By Anthony Hamelle on 1 septembre 2012 — 1 min read

Il avait l’humilité et la bienveillance que seul le courage véritable confère.

Il avait 16 ans à l’été 1939. Il mentit sur son âge et s’engagea auprès des forces françaises. Du Maghreb à l’Afrique Noire, il fut de tous les combats, jusqu’à la bataille de Monte Cassino qui achevait sa campagne d’Italie et sa longue marche guerrière. Sans doute pour ne rien omettre de l’aspect paradoxalement humain d’une guerre pour qui la vit, il m’avait raconté avec beaucoup de simplicité quelques anecdotes sur les soldats américains cherchant à échanger leur modernité, faite de quelques armes ou jeeps, contre la tradition française, mise en conserves alimentaires. L’avantage comparatif de Ricardo n’avait visiblement pas déserté les sentiers de la guerre.

Si les 30 premières années de sa vie furent déjà plus remplies que certaines vies entières, il ne se reposa guère pendant les 40 qui suivirent. Il fut à la fois charcutier et pêcheur (au diable Ricardo), père de deux filles, grand-père de deux enfants et arriere-grand-père de deux filles ; mes filles. Il vient de passer quelques 20 années à prendre soin de son épouse.

La vie d’Antoine a été forte et humble à la fois, chaleureuse quoi qu’il en fut. Quelle que soit l’essence de la mort éternelle, je sais qu’elle lui est douce.

Posted in: billets

Leave a comment

À propos - About

Penser beaucoup, Écrire assez, Créer un peu ; dans un monde numérique.
Thinking a lot, Writing enough, Creating some ; in a digital world.

Enseignant / Teacher, Sciences Po Paris, American University of Paris.
Chief Digital Officer, TBWA\Paris.
Twitter / LinkedIn