De 1863 à la 6e3 : comment j’ai gagné une élection ;-)

By Anthony Hamelle on 4 octobre 2016 — 2 mins read

Carnet de campagne : après l’échec de 2012, celui de 2015 en CM2 A, il me fallait une belle victoire…

La campagne présidentielle US rentre dans sa phase finale ; une femme y affronte un homme, la première fait de nombreux reproches au second, ce dernier se défend maladroitement, on dirait là un Vaudeville qui m’amuserait simplement si ses enjeux n’étaient pas si graves. Les campagnes primaires à la présidentielle française s’ouvrent à peine ; parce que cette fois je n’ai pas été embarqué dans une écurie peut-être, par manque de femmes de premier plan parmi les prétendants peut-être, je me suis tourné vers une autre élection plus chère à mon coeur, je me suis concentré sur une toute jeune femme qui aura toujours mon attention.

Ella ne m’a donc pas tenu rigueur de mon échec à ses côtés en CM2 A, elle n’a pas hésité à faire appel à mes petites lumières pour l’aider à se faire élire déléguée de la 6e3 ; un autre candidat eut été moins amène à mon endroit, mais Ella m’aime aveuglément je le vois — enfin tant qu’elle ne m’aura pas descendu de mon piédestal paternel, mais ça c’est pour une autre fois.

Pour cette campagne à un tour j’ai cette fois bien étudié la concurrence et l’électorat. Pour ce dernier, il fallait faire court, sans mensonge (Ella me reprochait toute suggestion de promesse qu’elle ne serait pas en mesure de tenir ;-), un peu amusant et légèrement populiste quand même. Pour la concurrence, quatre autres candidats sérieux à côté d’Ella, seule candidate, face à un corps électoral de 20 garçons et 11 filles. Il fallait donc rassembler l’électorat féminin et laisser les garçons se disputer entre eux. Il fallait aussi ne pas négliger l’enjeu caché par l’élection : le regard de la professeur d’histoire-géographie, prof principale d’Ella. Après avoir esquissé 3 ou 4 brouillons très différents, j’ai suggéré à Ella de s’inspirer de rien de moins que Lincoln, et de rien de plus qu’un discours tout court faisant l’éloge de celles et ceux passés dans ce collège avant eux, de celles et ceux à qui il revient maintenant de construire leur avenir collégien. Et voilà The Gettysburg Address ainsi passée de 1863 à la 6e3.

« En 1863 le président Lincoln a écrit son discours le plus célèbre. Son discours ne comportait que dix phrases. J’ai décidé de faire court comme lui, ce qui va sûrement vous plaire mais qui ne rendra pas mon discours célèbre 😉
Bien des élèves nous ont précédés ici. Tous ont fait changer cette école en y passant. Mais maintenant ce collège c’est notre école. Je vous propose que nous la changions à notre tour. Vous avez sûrement plein d’idées. Je les écouterai et je les défendrai.
Votez pour moi. »

Résultat des courses : 11 voix pour Ella, 10 pour son premier rival.

Merci Abraham 😉

À propos - About

Penser beaucoup, Écrire assez, Créer un peu ; dans un monde numérique.
Thinking a lot, Writing enough, Creating some ; in a digital world.

Enseignant / Teacher, Sciences Po Paris, American University of Paris.
Chief Digital Officer, TBWA\Paris.
Twitter / LinkedIn